29. aug, 2019

Les Voiles Noires- Hélène Vacaresco

Allons sur les caps bleus ou sur la verte grève

Pour voir venir au loin le vaisseau de mon rêve,

Vers le golfe où la mer en passant vient saisir

Le temple au fronton d'or qu'a bâti mon désir. 



Oh! si tu vois glisser le long des promontoires

Le vaisseau de mon rêve avec des voiles noires,

Si le sillage est noir, si tout est noir à bord,

La rame noire aussi, c'est que mon rêve est mort.

 

Ah! laisse alors mes mains froides du souffle humide

Battre l'air et d'un trait déchirer ma chlamyde,

Et que le vent du large où s'éployaient mes voeux

Flagelle en écumant mon front et mes cheveux!

 

Que sur ton sable aride où rampe la marée,

Grève toujours luisante et toujours altérée,

Je clame avec la vague et marche avec le flux

En frappant l'air meurtri de mes deux bras tendus. 



Lueurs et flammes, 1903 Helène Vacaresco